Affaire ‘’Qnet, 700 Ivoiriens arrêtés au Ghana’’ : Un haut responsable de l’entreprise network fait des précisions

Affaire ‘’Qnet, 700 Ivoiriens arrêtés au Ghana’’ : Un haut responsable de l’entreprise network fait des précisions

Le chargé du développement des marchés en Afrique subsaharienne de Qnet, Patrick Phamien Kouadio, a démenti mardi dernier l’information selon laquelle 700 ressortissants ivoiriens, travaillant pour sa structure, seraient détenus par les autorités ghanéennes. Ce, après s’être ‘’montrés peu convaincants’’ pour l’installation de leur business dans le pays dirigé par Nanan Akuffo Addo.

Nous avons été surpris par cette information, puisqu’il n’en est rien. Aujourd’hui, il n’y a aucun ivoirien distributeur indépendant de Qnet qui est arrêté au Ghana », a rassuré Patrick Phamien Kouadio, lors d’un entretien accordé au quotidien ‘’Le Jour’’.

Toutefois, le chargé du développement des marchés en Afrique subsaharienne a reconnu que des distributeurs de son entreprise ont été arrêtés. Mais, sont de nationalité ghanéenne. Selon lui, cette situation est arrivée, à la suite d’une formation organisée, à Kumasi (ville du Ghana), par leurs 70 compatriotes qui ont pris part à la convention ouest-africaine de leur struture, tenue à Abidjan du 13 au 17 décembre 2017.

« Bien sûr, il y avait beaucoup de passions, beaucoup de bruit et c’est ce qui a attiré l’attention du voisinage. Et c’est comme ça que sur place la police a été appelée, ils ont interpellés 580 distributeurs indépendants ghanéens sur leur lieu de travail », a-t-il précisé. Avant de faire remarquer qu’ils ont été tous relaxés le lendemain, à l’exception de quatre ‘’pour nécessité d’enquête’’.

« Selon notre avocat commis pour suivre ce dossier, aujourd’hui (ndlr : mardi 26 décembre 2017) même, ces quatre devraient être libérés. J’insiste pour dire que ce sont tous des Ghanéens », a expliqué le chargé du développement des marchés en Afrique subsaharienne de Qnet non sans rassurer les populations quant à la bonne santé de son entreprise mais aussi de sa crédibilité.

« L’entreprise se renforce chaque jour. C’est Qnet qui est partenaire de la Confédération africaine de football (Caf). Il n’y a que de bonnes nouvelles. », a-t-il soutenu.

Leave a Reply

Your email address will not be published.